La méthode KonMari

Afin de changer un peu de sujet, voici un petit article sur le minimalisme (ça faisait longtemps ;)). Récemment, j’ai acheté le livre désormais bien connu de Marie Kondo, nommé La magie du rangement et qui parle d’une méthode de rangement appelée KonMari. J’ai lu ce livre d’une traite et, bien que je ne sois pas d’accord avec tout, il m’a permis de sortir de l’apathie dans lequel j’étais depuis quelques mois à propos du désencombrement. Cet article va vous détailler un peu le contenu de ce livre et pourquoi je le trouve intéressant.

MÉTHODE KONMARI : C’EST QUOI CE NOM ÉTRANGE ?

KonMari est le diminutif de Marie Kondo, une coach en rangement japonaise qui a publié un livre en 2010 intitulé La magie du rangement (2014 pour la version française). Tu peux retrouver l’auteur sur son site web. Ce livre est très populaire (il existe des groupes Facebook si tu souhaites en parler avec d’autres convaincus, comme celui-ci) et décrit une méthode de rangement radicale, permettant de conserver définitivement de l’ordre chez soi. Par ailleurs, une application pour smartphone afin d’aider à ranger selon sa méthode sera bientôt disponible.

Ça fait rêver non ? :)

QUEL EST LE PRINCIPE ?

Ce livre contient beaucoup d’anecdotes de la part de l’auteur mais je vais me focaliser dans cet article (pas trop long j’espère) sur sa méthode. Tu pourras retrouver ces petites histoires dans le livre.

Le principe de rangement de Marie Kondo est de trier/jeter avant de ranger. En effet, le rangement sera bien plus aisé si on possède moins d’objets car il sera plus facile de leur attribuer une place définitive.

Pour cela, il faut d’abord séparer les objets possédés par catégories. Ceux indiqués dans le livre sont : vêtements, livres, papiers, objets divers, choses dotées d’une valeur sentimentale. Des sous catégories peuvent être établies au besoin (par exemple pour les vêtements) puis on peut enfin commencer à faire du tri dans l’ordre indiqué précédemment. En effet, il est beaucoup plus aisé d’apprendre à se délester des objets tant au niveau psychologique que physique lorsque ceux-ci n’ont pas beaucoup d’importance (sauf si tu es un(e) adorateur/trice des livres comme moi) que lorsque ceux-ci touchent à des souvenirs plus ou moins importants.

La marche à suivre pour chaque catégorie d’objets est la suivante :

  1. Sortir TOUS les objets appartenant à la catégorie et les rassembler dans la même pièce. Attention, il faut bien récupérer tout ce qui se trouve dans la maison ou l’appartement où l’on se trouve ! Marie Kondo a pour habitude de dire à ses client(e)s que le moindre objet n’étant pas mis dans le tas serait jeté impitoyablement. Ça motive, surtout que l’on n’aime pas jeter tant que l’on n’a pas pu prendre personnellement de décision à propos de l’objet.
  2. Prendre chaque objet dans sa main (l’aspect « touché » est important car il donne un lien fort avec l’objet) et se poser la question suivante : « Est-ce que cet objet me met en joie ? ».
  3. Si la réponse est oui, le plier soigneusement et le ranger. Des méthodes de pliage des vêtements sont indiquées dans le livre et des schémas trouvables sur internet. L’important est de ranger un maximum de choses verticales car c’est ce qui permet de gagner de la place.
  4. Si la réponse est non ou que l’on n’aurait pas forcément envie de réutiliser l’objet dans un futur proche, Marie Kondo indique qu’il est préférable de le donner ou le jeter s’il est trop usé. Attention, il ne faut pas oublier de remercier l’objet car d’après l’auteur, chaque objet doit être traité avec amour et respect comme n’importe quel être vivant.

LES POINTS POSITIFS

Je trouve le principe de séparer les objets par catégories bien plus efficace que par pièce. En effet, j’avais tendance à retrouver les mêmes objets dans certaines pièces, que je ramenais à l’endroit où étaient les autres et le bazar n’en revenait que de plus belle. Lorsque j’ai appliqué le tri et rangement par catégories, la quantité de vêtements et de papiers que je possédais a nettement diminué (un article viendra bientôt sur le sujet). Bon, je n’ai pas suivi l’ordre donné par Marie Kondo, mais les livres font partie des objets sentimentaux chez moi : j’adore en lire et étant pour l’instant dans l’impossibilité de m’inscrire dans une bibliothèque pour compenser le fait que j’ai moins de livres chez moi, j’ai décidé de mettre cette catégorie de côté pour le moment.

De plus, rassembler tous les objets de la même catégorie au même endroit permet de réellement se rendre compte de tout ce que l’on possède et de faire le point dessus. Étant dans une démarche minimaliste depuis quelques temps, c’était l’occasion idéale pour vérifier tout ce que je possédais. Malheureusement, j’ai encore beaucoup de travail à faire… lorsque j’ai vu la masse de vêtements que j’avais alors que je n’en achète jamais et que je ne porte que 20% d’entre eux, j’ai eu peur xD

Enfin, la question de Marie Kondo « est-ce que cet objet m’apporte de la joie ? » me plait également beaucoup, car j’ai beaucoup de choses chez moi qui m’ont été données et qui ne me plaisent pas, même si elles sont utiles (comme des appareils pour la cuisine, certains meubles, etc). Même si je ne compte pas m’en débarrasser maintenant car je pense bientôt déménager, je les remplacerai progressivement avec des objets plus fonctionnels et agréables à mes yeux.

LES POINTS QUE JE NE SUIVRAI PAS

Comme dit dans le paragraphe ci-dessus, je ne suis pas exactement l’ordre indiqué par Marie Kondo car mes livres sont si précieux pour moi qu’ils font partie de la catégorie des choses à valeur sentimentale. J’ai déjà fais un premier tri avec d’autres méthodes pour faire le vide dans les livres qui ne me tenaient pas à coeur, mais il m’en reste encore un certain nombre.

De plus, elle parlait d’une méthode pour conserver les extraits de livres ou de magazines en arrachant purement et simplement la page du livre ou magazine au lieu de perdre du temps à recopier. Même si je comprends sa démarche, c’est quelque chose que je n’arriverais jamais à faire car les livres sont bien trop précieux à mes yeux.

Enfin, la règle d’or de Marie Kondo concernant les papiers n’est pas du tout viable lorsque l’on habite en France (et je me doute que ça doit être pareil dans les autres pays). En effet, son principe de base est de tout jeter (car les papiers sont ennuyeux à ses yeux et non source de joie) si cela ne rentre pas dans les 3 catégories suivantes : « en cours d’utilisation », « à utilité limitée dans le temps » et « garder indéfiniment ». Je ferai un article détaillé à ce sujet, puisque j’ai trié récemment mes papiers, afin de faire le point sur ce qui est à conserver ou non.

Et voilà pour cet article ! As-tu déjà lu ce livre ? Si oui, qu’en penses tu ? Si non, est-ce que cet article t’a donné envie d’aller lire ce livre ?

Publicités

8 commentaires

  1. La petite voix dans ma tête qui est une adepte du bordélisme est en train d’étouffer l’autre petite voix qui veut ranger !
    Sinon, cette méthode a l’air intéressant

    J'aime

    1. Je te comprends tellement, je suis une bordélique qui se soigne ^^ Pas plus tard que tout à l’heure, j’ai mis des feuilles partout en voulant ranger alors même que j’avais fais du tri pour éviter d’avoir des feuilles volantes… mais je vaincrais avec ma persévérance !

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s